Tél: 04.42.09.14.94

Le panier est vide

Prévenir et soigner les escarres

Comment soigner rapidement les escarres ?

Comment soigner les escarres aux talons ?

Comment commence une escarre ?

Une escarre est une plaie perforante et diverge de l'ulcération.

Elle a pour origine une suppression de l'irrigation sanguine des tissus, formant leur nécrose (ou mort tissulaire). La cicatrisation n'est pas aisée.

L’escarre affecte la qualité de vie, peut déclencher une gêne pénible assortie d’une souffrance morale et physique et une baisse des capacités fonctionnelles. Malgré cela, c’est une pathologie que l’on peut préserver dans la plupart des cas par des mesures de prévention élémentaire.

Comment et pourquoi les escarres apparaissent-elles ?

Tous les patients sont susceptibles de développer des escarres s’ils restent trop longtemps dans la même position sur un matelas non adapté. Elles sont fréquentes chez les personnes immobilisées et alitées pendant une durée prolongée, les personnes en fauteuil roulant et les personnes âgées qui présentent des difficultés de mobilité. 

Elle est également favorisée par les états de dénutrition et de déshydratation, ainsi que par l'hyperthermie (fièvre) et plus généralement par les états d'hypovigilance.

Deux heures en immobilité totale suffisent à la formation des escarres ! Mais ces dernières ne sont pas tout de suite visibles. Elles se développent d'abord en profondeur au niveau des muscles puis atteignent les différentes couches de la peau.

Le premier signe visible est l'apparition de rougeurs en surface. Lorsque la peau se creuse, il est déjà trop tard car en profondeur, les dégâts musculaires et osseux sont importants. escarres

 

Prévenir les escarres

On distingue quatre stades distincts de progression d'une escarre.

Stade I : Érythème ou rougeur cutanée qui ne disparaît pas à la pression. Il s'agit du premier signe visible.

Stade II : Formation d'une phlyctène (cloque), possiblement ouverte

Stade III : Lésions superficielles avec nécrose de l'épiderme (destruction des tissus). Cela se manifeste par un "cratère" sur la peau

Stade IV : Lésions profondes au niveau des muscles et du tissu osseux

La prévention des escarres doit être systématique. Des mauvaises positions assises, couchées, voire des supports (par exemple des fauteuils roulants) inadaptés, peuvent favoriser la survenue d'escarres. Tout comme la baisse des défenses immunitaires chez certains patients. Lorsqu'une personne alitée a déjà fait des escarres, un suivi régulier est recommandé.

Enfin, dans le cas des patients qui retournent à leur domicile après une intervention, l’absence de soins et d’accompagnement adaptés (kinésithérapie, rééducation) visant la reprise de leur autonomie et de la marche peut être un facteur favorisant l’apparition d’escarres. En effet, ces patients ne seront pas encouragés à se déplacer et auront tendance à rester longtemps dans la même position, ce qui constitue le facteur de risque principal .

Les conseils pour prévenir les escarres : les massages répétés avec une crème ou une huile spécifique tels que la Crème protectrice anti escarres Conveen Protact de notre partenaire Coloplast, l'utilisation d'un coussin qui permet de modifier les points d'appui, les changements fréquents de position limitent les risques de développer une escarre.

Lorsque l'escarre se forme, elle provoque une importante destruction des tissus.

A faire : Soins de siège ;Toilette soignée ;

Prévention de la macération ; Mobilisation régulière avec changements fréquents de position. 

On utilise si possible un matelas en mousse anti escarre  de chez notre partenaire Pharma Ouest  ou un matelas à air pulsé, matelas mobiles qui permettent de modifier régulièrement les points d'appui. Le lever précoce après une opération, ou tout au moins la mise dans un fauteuil, est un facteur essentiel de prévention.

Où se développent les escarres ?    

Pour les personnes handicapées, en fauteuil roulant, les escarres se développent principalement :

Au niveau du coccyx et des fesses. Au niveau des omoplates. Aux extrémités de la colonne vertébrale. Derrière les bras. Derrière les jambes

Pour les personnes alitées, les escarres se développent davantage :

Derrière ou sur les côtés de la tête. Sur le bord des oreilles. Au niveau des épaules. Sur les omoplates. Au bas du dos. Sur le coccyx.  Aux talons. Sur les chevilles. Sur la peau derrière les genoux

Comment soigner les escarres ? 

La prise en charge d’une escarre décelée au premier stade de son développement consiste en l’application de mesures préventives visant à réduire les zones de pression et à inspecter régulièrement la peau pour détecter rapidement les signes d’amélioration ou d’aggravation.

Réduction de la pression

Pour réduire la pression sur la peau, les personnes doivent être bien positionnées, à l’aide de dispositifs de protection et de surfaces de soutien.

Au premier stade, les escarres de décubitus guérissent spontanément lorsque l’on supprime la pression.

Un changement de position fréquent (et la sélection de la position appropriée) est la principale méthode utilisée pour réduire la pression. Les personnes alitées doivent être tournées au moins toutes les 2 heures et, en position latérale, doivent être placées à un angle par rapport au matelas qui évite la pression directe sur les hanches.

L’élévation de la tête de lit doit être minimale pour éviter les effets de la traction. Lorsque les personnes sont tournées, pour éviter une friction inutile, des dispositifs de levage ou des draps doivent être utilisés pour lever les personnes au lieu de les traîner.

La position des personnes qui requièrent un fauteuil doit être modifiée toutes les heures. Elles doivent essayer de changer de position par elles-mêmes toutes les 15 minutes.coussin de positionnement sissel comfort 2

Le matelassage de protection, comme les coussins, les cales en mousse et les protecteurs de talon peuvent être placés entre les genoux, les chevilles et les talons lorsque les personnes sont allongées sur le dos ou sur le côté.

Les protubérances osseuses (comme les talons et les coudes) peuvent être protégées avec des tissus doux, comme des cales et des protections pour talon. Des coussins de fauteuil confortables sont fournis aux personnes qui peuvent s’asseoir sur un fauteuil.

Les surfaces dynamiques incluent des matelas à air à pressions variables, des matelas à faible perte d’air et les matelas fluidisés à air. Les matelas à air à pressions variables ont des cellules d’air qui sont alternativement gonflées et dégonflées par une pompe, qui déplace la pression de soutien d’un site à un autre.

Le traitement pour soigner les escarres de stade 2 et 3 se fait par des soins locaux. Dans un premier temps, il s’agit de nettoyer la plaie avec du sérum physiologique en tamponnant délicatement pour éviter des lésions supplémentaires aux alentours de l’escarre. L’utilisation des antiseptiques reste exceptionnelle sur ce type de plaie

Les films transparents ou les hydrogels permettent de protéger les escarres au stade précoce peu suintantes et permet à celles-ci de cicatriser plus rapidement. Les films transparents et les hydrogels sont changés tous les 3 à 7 jours.

Les pansements de type tulle gras et hydrocolloïdes (sous forme de plaque ou de pâte) sont les plus utilisés, surtout en cas d’escarre peu exsudative.

Pour une escarre exsudative, les pansements hydrocellulaires seront privilégiés.

Les pansements et compresses à base de miel se développent également pour soigner les escarres et améliorer la cicatrisation

Les pansements en mousse peuvent être utilisés sur les escarres qui suintent différentes quantités de liquide.

Les pansements de mousse doivent être changés tous les 3 à 4 jours. Les versions imperméables protègent les escarres de la transpiration, de l’urine et des selles.

En cas de nécrose importante (stade IV), la chirurgie est indispensable pour réparer les dégâts au niveau musculaire et osseux.

 

contact

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir